Enquête publique axe de la Leysse Chambéry Réponse des Alternatifs 73

Publié le par alternsavoie

A Mr le Commissaire Enquêteur,

 

Les Alternatifs de Savoie, organisation politique pour les solidarités, l’écologie, le féminisme et l’autogestion, interviennent régulièrement su les questions de démocratie locale et d’aménagement du territoire. Notre contribution à cette enquête publique sera critique et propositionnelle.

 

-Nous sommes pour la réduction massive, dans l’agglomération chambérienne, de la place de la voiture et autres transports polluants et militons pour l’augmentation massive des modes de déplacements alternatifs rail, vélo, M.A.P, T.C (gratuits) qui rendraient caduque la liaison Gambetta / Cassine. Ils contribuent à l’amélioration de la qualité de la vie des habitants et les espaces libérés favorisent la rencontre et les alternatives urbaines.

 

-Nous souscrivons aux mesures prévues au projet qui y répondent vraiment.

 

-Nous refusons les incohérences ou, d’un coté, des propositions visent la limitation  de la voiture et de l’autre le maintien d’ « aspirateurs à voitures » comme les parkings du centre ville ou la liaison Gambetta / Cassine et ses variantes.

 

-Une reconquête incomplète de l'axe de la Leysse sans l’entrée EST de la ville

Comme indiqué dans le dossier, les Maîtres d’Ouvrages ont choisi de limiter la zone d’étude au carrefour de la Libération en reportant les Orientations d’Aménagements et de Programmation (OAP) dont celui Secteur 1.1 compris entre le Pont des Amours, le quai Sénateur Antoine Borrel et Avenue du Docteur Desfrançois. Des liaisons et promenades piétonnes entre les berges et le clos Savoiroux ainsi que le long des rues existantes y avaient été prévues. Il aurait été très important qu’elles soient confirmées puisque depuis 3 mandats il en est question ! Tout cela s’inscrit pourtant dans la traversée de Chambéry et l’axe de la Leysse !

-Le cas du projet de la liaison Cassine /Joppet

On n’en parle plus. C’est cependant le frère jumeau de la liaison Gambetta /Cassine qui n’a, à notre connaissance, pas été définitivement enterré.

 

-Nous contestons que, sous couvert de « Dispositifs centraux du PDU et projet de reconquête de l'axe de la Leysse dans la traversée de Chambéry », soit traité, sans le dire, le LT avec sa gare internationale, tout comme le capitalisme d'affaires à la Cassine en lieu et place de jardins ! Ainsi c’est à prendre ou à laisser, voilà le choix qui nous est offert !

Par exemple un autre avenir est possible et souhaitable pour la Cassine. Ce n’est pas de centre d’affaire ni de gare de prestige dont Chambéry a besoin. La lutte pacifique, que nous défendons, pour le maintien des jardins collectifs ouvre une perspective écologique et vivrière destinée à s’étendre. Des activités coopératives liées à l’économie sociale et solidaire, ouvriraient là un champ propice à l’innovation et l’expérimentation sociale.

-Nous militons pour des aménagements socialement utiles, écologiquement soutenables et la sobriété volontaire appliquée par exemple  aux opérations gare/intermodalité sans toucher aux moyens  nécessaires à leur fonction. Les économies réalisées par la suppression des éléments superflus, de prestige ou surdimensionnés comme les moyens initialement affectés au pont y seraient utilement employés. Elles pourraient même contribuer à la gratuite des TC.

-Nous militons pour une vraie démocratie citoyenne et autogestionnaire avec budget participatif, ou les habitants gèrent eux-mêmes les affaires qui les concernent. Des habitants, le montrent par leurs propositions pour la Cassine. Et ce n’est pas cette enquête administrative située en début d’été qui leur permettra de l’exprimer. C’est très regrettable pour la démocratie.

-Pourquoi pas une charte citoyenne intercommunale afin de rendre aux habitants et leurs comités ce que l’enquête publique leur a retiré, en reconnaissant leur expertise pour critiquer, concevoir, contrôler le déroulement des affaires qui les concernent à commencer par celle-ci..

Après avoir étudié le dossier d’enquête ou nous n’avons pas trouvé les dernières données et prévisions des flux et coûts, nous donnons un avis défavorable au projet dans son ensemble, même si des aspects non négligeables nous paraissent aller dans le bon sens.

 

Les Alternatifs de Savoie         Chambéry le 28 juin 2013

 

Publié dans Savoie

Commenter cet article