Vendredi 16 novembre 2012 – Communiqué du Collectif savoyard de soutien à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Publié le par alternsavoie

 

 

A Chambéry comme à Notre-Dame-des-Landes : priorité à la terre qui nourrit !

 

En soutien aux manifestants à Notre-Dame-Des-Landes, qui luttent contre le projet d'un nouvel d'aéroport inutile et dévastateur, une action savoyarde est organisée le samedi 17 novembre 2012 à 11h sur le marché de Chambéry. Dès 10h, nous distribuerons des tracts notamment aux producteurs savoyards présents sur le marché afin de les sensibiliser à la question de ces terres agricoles qui vont disparaître.

Non à la destruction de terres agricoles !

Près de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes, le projet d'un nouvel aéroport gigantesque menace 2000 ha de terres agricoles bocagères d'une biodiversité exceptionnelle. Ces terres constituent de précieuses ressources : elles nourrissent les Hommes ! Nous soutenons la lutte de la Coordination des opposants à l’aéroport de Notre Dame Des Landes et des habitants de la ZAD (zone à défendre), dont l'objectif est de préserver du bétonnage ces terres agricoles où sont installés de nombreux producteurs. Des exploitants agricoles veulent pouvoir continuer de vivre et travailler sur la zone prévue pour ce projet et des habitants (anciens et nouveaux) y vivent.

Un projet inutile, coûteux et dévastateur!

Nous dénonçons l'absurdité de ce projet déjà depuis plus de 30 ans rencontre l'opposition les populations locales. Un autre aéroport existe déjà à Nantes ! Aujourd'hui, alors que le contexte ne favorise pas la croissance du secteur aérien, l'État a attribué la construction et la concession pour 55 ans de ce nouvel aéroport soi-disant HQE au groupe Vinci. 360 millions d'euros minimum d'investissement public y seraient engloutis. Paradoxalement, le besoin de cette nouvelle construction n'est en rien avéré et aucune alternatives n'ont été étudiées. De plus en plus de voix s'élèvent maintenant au niveau national, comme en Savoie, contre ce scandale écologique et économique contradictoire avec l'objectif affiché de la transition écologique.

Des violences intolérables !

Depuis le 16 octobre dernier, l'État a lancé des opérations d'expulsion par les forces de l'ordre des habitants de la ZAD. Nous dénonçons cette véritable occupation militaire, les violences scandaleuses qui sont faites aux habitants qui défendent ces terres : destructions d'habitations et des exploitations, attaques aux gaz lacrymogènes

A Notre-Dame-des-Landes, la construction d'une infrastructure inutile a visiblement plus de valeur pour le gouvernement que la préservation des terres naturelles et agricoles. En suivant la voie des paysans du Larzac, ensemble, exprimons notre opposition pour arrêter ce projet ! Plus d'informations : http://zad.nadir.org/

Publié dans Savoie

Commenter cet article